L’avenir du raffinage et du stockage en Afrique du Sud

Le secteur du raffinage en Afrique du Sud a considérablement changé au cours des 5 dernières années. En 2018, les raffineries d’Afrique du Sud ont produit 21,8 millions de tonnes de produits et ce chiffre ne devrait être que de 10,9 millions de tonnes en 2022.

L’impact du Covid-19 a été un facteur expliquant la réduction de la production en 2020 et 2021. Mais la forte baisse s’explique principalement par la fermeture de la raffinerie d’Engen, le manque de charges d’alimentation en gaz ou en condensat économiquement viable pour faire fonctionner la raffinerie de PetroSA, ainsi que l’explosion de la raffinerie d’Astron mi-2020. Engen avait annoncé son intention de fermer sa raffinerie en 2023 mais celle-ci s’est arrêtée plus tôt que prévu en décembre 2020 en raison d’un incendie. La raffinerie d’Astron devrait redémarrer au troisième trimestre 2022.

Téléchargez un extrait du Zoom sur l’industrie publié dans le rapport de CITAC sur le Marché du pétrole en Afrique subsaharienne, avril 2022 :

L’avenir du raffinage et du stockage en Afrique du Sud